D’où provient la mise de fonds?
Un conseil du notaire: 

Certains intervenants vous offriront de devenir propriétaire « sans mise de fonds ». Une mise de fonds d’au moins 5% est obligatoire. Ce que ces intervenants vous suggérerons est tout simplement une source particulière, moins traditionnelle, pour l’obtenir. Mais si vous n’avez pas été en mesure d’économiser votre mise de fonds, pourrez-vous faire face à vos obligations de nouveau propriétaire? La prudence s’impose.

Il faut faire son budget en tenant compte des coûts additionnels qu’un propriétaire doit assumer : taxes municipales et scolaires, augmentation du coût de chauffage, augmentation du coût de l’assurance habitation, frais de condo s’il y a lieu, etc. Vous devrez également payer des coûts d’entretien et de réparation qui sont actuellement assumés par votre propriétaire et prévoir des réserves pour les imprévus et l’augmentation éventuelle du taux d’intérêt sur votre emprunt hypothécaire.

C’est votre qualité de vie et votre santé financière qui en dépendent. Mieux vaut retarder le projet d’acquisition d’une propriété et demeurer un locataire heureux que de devenir un propriétaire malheureux!

La mise de fonds peut être puisée à même vos économies ou votre REÉR; elle peut provenir de dons ou de legs, d’une remise par le prêteur, etc.

Ce qu’il faut savoir

Votre institution financière vous demandera d’où provient votre mise de fonds. La source sera prise en considération dans la décision de votre prêteur de consentir ou non le prêt, surtout si la mise de fonds représente à peine 5 % de la valeur de la propriété. Par exemple, si votre mise de fonds provient d’un prêt fait par un parent, l’institution refusera probablement votre demande.

Puiser dans votre REÉR : le régime d’accession à la propriété (RAP)

Ce régime de l’Agence du revenu du Canada vous permet de retirer de votre REÉR jusqu’à 25 000 $ libres d’impôt (25 000 $ pour chacun des conjoints mariés, unis civilement ou en union libre).

Mais il faudra tenir compte, dans la planification de votre nouveau budget, du remboursement, dans votre REÉR, des sommes retirées à raison de 1/15 par année à compter de la deuxième année.

Si vous n’effectuez pas ce remboursement dans votre RÉER, la somme non remboursée s’ajoutera à vos revenus de l’année et deviendra imposable.

Boîtes à outils: 

Pour plus d’informations sur les conditions du régime d’accession à la propriété, consultez le site de l’Agence du revenu du Canada.

Association professionnelle des notaires du Québec - Tous droits réservés © 2014